La Blue Car : une voiture 100% connectée

Un seul type de véhicule disponible

Les voitures proposées sont des Blue Car, un modèle électrique développé par Bolloré (le maitre d’oeuvre du système Autolib). Il a réussi à refourguer plusieurs milliers de ses véhicules à la mairie de Paris, entre autre parce que sa capacité de recharge est grande en regard de l’autonomie de la voiture (4 heures pour 250 km annoncés, en pratique c’est autre chose …)

Il est dommage qu’elles soient toutes grises, et qu’il n’y ait qu’un seul modèle. Ca aurait été plus sympa des couleurs différentes et même des modèles différents.

Habitacle

L’intérieur est spacieux, par rapport au gabarit extérieur, et on peut théoriquement entrer à quatre, mais les passagers arrière se sentiront très compressés.

IMG_7977 IMG_7979 IMG_7982

Les véhicules répondent à des critères simples mais complets :

- Vitres avant électriques
- Siège conducteur réglable en profondeur, mais pas en hauteur
- Coffre suffisant pour ce type d’usage, dont l’ouverture se fait par une manette à côté du siège conducteur

IMG_8177

Très pratique le renforcement à gauche, qui permet de loger un sac.

- Rétroviseurs réglables électriquement
- GPS tactile intégré. Son interface est très épurée, mais le son de la navigation est très fort et ne peut pas être réglé, toutefois il est désactivable. Souvent maintenant, les utilisateurs le retirent. C’est grâce à lui que vous pourrez restituer la voiture.

IMG_7996

IMG_7997 Le GPS permet de naviguer vers une adresse (normal pour un GPS !), mais aussi vers n’importe quelle station. Il est très précis.

IMG_7995

Rigolo : le GPS vous propose des adresses en province ! De toutes façons, il est dit que si vous vous éloignez trop de Paris ou d’une borne de rechargement, et que l’autonomie ne vous permet plus de revenir, on vous appelle directement (pas testé) et/ou on vous facture 300€ le remorquage dans ce cas.

- Ventilation, dégivrage avant et arrière
- Feux anti brouillard à l’arrière
- Feux de jour avant (LED ?) automatiques
- Autoradio et prise USB. La prise USB ne sert qu’à recharger votre portable. Vous ne pourrez pas écouter de la musique directement. Dommage. Par contre l’autoradio enregistre 6 radios préférées, que vous retrouverez dans chaque véhicule.

IMG_7986

L’interface est très inspirée des smartphone, ici la personnalisation des stations de radio.

Le système est personnalisé et très poli.

IMG_7990

La position haute du véhicule est agréable, mais la visibilité sur les côtés et même à l’arrière est limitée par les battants trop gros et les appuis tête arrière. De plus, l’état des vitres, souvent sales, rend la visibilité encore plus faible, mais on s’y habitue.

IMG_7994Seul le siège passager se rabat pour accéder aux places arrière, contrairement au siège conducteur. C’est dommage.

Etat des véhicules

Les véhicules sont en général en bon état, même si parfois un coup d’aspirateur aurait été le bienvenu. Les usagers semblent assez corrects, et ne font aucune dégradation. Sauf une fois avoir vu un tag à l’avant, rien de dramatique à part quelques canettes vides, des tickets de parking (!) laissés avec quelques mouchoirs en papier … et aussi la carrosserie soit refaite ou repeinte, avec quelques bosses. Enfin ils sont en général bien garés, je n’ai vu qu’une fois les deux roues sur le trottoir suite à une manœuvre qui a du être très maladroite.

Ca ne sent pas mauvais non plus dans l’habitacle. Pas d’odeur de tabac ou autre. Par contre les vitres sont souvent sales. Sur le pare brise ce n’est pas trop grave encore, grâce aux essuies glaces on peut le nettoyer. Les véhicules ne manquent pas de liquide lave glace, même si une fois ils étaient mal réglés.

Dommage que le volume de l’autoradio de l’utilisateur précédent ne soit pas annulé lorsqu’on met en marche sa musique. Si le précédent utilisateur l’écoutait fort (malgré un système bridé là aussi), vous sursauterez de suite.

 

Performances de la Blue Car

Les Blue Car ont des autonomies affichées de 250 km (pas testé) à recharge pleine, et des performances bridées à 130 km/h (pas testé non plus). De toutes façons, au delà de 80 km/h, les bruits de roulis et de toute la mécanique rendent le voyage très bruyant. Les amortisseurs sont très moyens, et chaque bosse sera très vite bien ressentie. Un virage trop serré vous projettera sur les côtés immédiatement ! A ce jour, les véhicules présentent de 6000 à 8500 km au compteur en moyenne.

La sensation d’accélération en continu, sans compte tour et sans vitesse à passer, est surprenante au départ, de même que le silence une fois la clé de contact enclenchée. On s’y fait vite et je trouve cela très agréable. De plus, votre fibre et votre égo écologiques pourront se sentir flattés de ne pas polluer du tout l’atmosphère, et un regard amusé animera votre visage en passant devant les stations service.

L’accélération est dynamique au départ, ne craignant plus (surtout à froid, quel plaisir !) des accélérations très franches. Finis les 10 litres aux 100 en ville ! De même le freinage est très efficace, aidé par le système de récupération d’énergie. Il suffit, si on roule cool, de lâcher l’accélérateur pour que la voiture décélère franchement.

Trois modes de direction sont disponibles : le mode normal, le mode City (pour alléger encore plus la direction déjà très souple) pour faciliter les créneaux et les manœuvres, et un mode Ice pour les routes verglacées (pas testé).

IMG_8006

Le tableau de bord ne comprend pas de compte tour. De plus quelques bugs sont affichés, comme ici un message non rassurant de problème de frein. Heureusement sans impact en pratique. Deux positions de vitesse existent : D (Drive pour avancer), R (Recul), et N (neutre et parking) comme pour les véhicules à boîte automatique.

Les véhicules sont reliés au central de Vaucresson par des liaisons GSM (de ce que j’ai compris). Il est possible de les appeler par un gros bouton bleu. Tous les véhicules sont tracés, et surveillés en permanence. On sait où vous vous trouvez à chaque instant, quelle autonomie il vous reste, si le véhicule est verrouillé ou non, etc …. De plus le lien avec la borne de rechargement est permanent (au moment de retirer le véhicule) : si le câble est mal repositionné, un message apparait et vous ne pouvez pas démarrer.

Des véhicules qui risquent de mal vieillir

Les principaux bugs ou écueils que j’ai rencontrés une fois en général sont les suivants :

- essuies glaces mal réglés : le liquide de lave glace est projeté vers l’extérieur
- le lève vitre passager ne fonctionnait pas
- la portière ne s’ouvrait pas de l’intérieur (!!)
- le coffre se fermait mal, il fallait taper très fort
- l’écran du GPS ne s’allumait pas
- un problème affiché de frein moteur (ça arrive souvent mais ce n’est pas grave)

A moins de 10 000 km au compteur aujourd’hui, je me demande à quoi elles vont ressembler quand elles en auront 50 000 …

Suite du dossier :

Comment s’abonner ? De quoi ai je besoin ?
Prendre et restituer un véhicule
La Blue Car : un modèle unique
Une assistance et une maintenance qui ne doivent pas faillir
Le côté pratique
Conclusion : combien ça coûte et le jeu en vaut il la chandelle ?